samedi 25 juin 2016

My Life is Colors

Il y a eu beaucoup de changements chez moi depuis un an.
L'an dernier, à la même epoque, je pouvait dire "My Life is Pink".
Que c'est-il passé en un an?
D'abord, j'ai reçu dans la My Little Box en collaboration avec Sarah Lavoine, un vernis bleu océan pour lequel j'ai un un big coup de foudre, puis j'ai commencé à avoir envie d'accessoires assortis...
Peu à peu mes placards se sont étoffés de hauts de couleurs différentes de ce que je portais habituellement. 
Habituellement je portais toutes les gammes chromatiques de roses, du nude, du beige, de l'ivoire, du blanc, du violet et du noir. 
Stop, je mariais ces couleurs entre elles avec harmonie, assortissant mes accessoires à ces couleurs.
Puis avec ce vernis, il y a eu un déclic, j'ai commencé à avoir envie de bleu, puis de vert, puis de orange. 
L'avantage est que Camaïeu, mon principal dealer de hauts a créé une gamme nommée "Basic" à tous petits prix. C'est ce qu'il me fallait car depuis pas mal de temps nous sommes très, très fauchés, même plus encore, n'arrivant toujours pas à finaliser la succession de ma mère et à entrer en possession de mon héritage, qui me permettra de mener à bien mon projet de vie pour ma famille, et de me lâcher un peu plus sur les vêtements que ces derniers temps... 
Du coup cet hiver, grâce à la gamme Basic, j'ai diversifié les couleurs de ma garde-robe et j'espère pouvoir en faire de même cet été. 
De toutes facons même si mes moyens me le permettaient, je n'investirais pas dans des vêtements chers car entre le stress et les différents traitements tentés pour soulager ma fibromyalgie j'ai beaucoup regrossi et j'espere bien ne pas rester comme ça dans l'avenir.
Je vous mets donc en photo mon look dominical, tenue mise pour aller chez mon fils. 
Un pantalon ample de "La Blancheporte" dans l'ourlet duquel  j'ai passé un ruban pour en faire un pantalon boule et surtout pour éviter de sortir ma machine à coudre pour faire un ourlet car avec les chatons j'ai trop peur d'un accident. 
Un tee-shirt bleu clair de la gamme "Basic" de Camaïeu, un collier Avec des pierres multicolores et des boucles d'oreilles assorties de ches "Mes Bijoux Tendances", un vernis Sephora bleu clair et du vernis bleu OPI sur mes pieds. 
La grande prêtresse Cristina Cordula a bien dit, le vernis assortis aux pieds et aux mains, c'est fini, ma chérie!!! Bon, je ne l'écoute pas car j'aime assortir les choses, j'avais juste pas envie de refaire mes pieds et mes mains, je n'ai donc reverni que mes mains et après une semaine du bleu OPI, j'avais envie de changer et je me suis rabattue sur ce bleu clair marque Séphora acheté aux soldes d'hiver...


vendredi 24 juin 2016

La pizza Cheazzy Crust de Lola

J'ai donné pour mauvaise habitude aux hommes de la maison de leur faire des pizzas maison, encore plus mauvaise parcequ'en plus je fais la pâte maison...
Il se trouve qu'un jour j'ai goûté la Cheazzy Crust de Pizza Hut et que je me suis dit que si eux le faisaient je pouvais le faire aussi...
Mon premier essai a été moyen car j'avais fait un boudin de Gruyère râpé que j'ai recouvert de pâte et ce n'était pas top, trop sec, pas assez fondant ni crémeux...
Qu'à cela ne tienne, ce n'est pas ça qui allait stopper mes essais...
Mes hommes, fils et mari, ont l'habitude d'être cobayes de mes lubies culinaires, je ne m'etendrai pas sur le sujet, 25 ans plus tard mon premier mari se moque encore de mon essai de flan dont le chien n'avait pas voulu, fils et mari parlent encore de mon premier flan coco à l'agar-agar... 
Entre nous, je crois que les flans et moi ne sommes pas compatibles, par contre je les déguste très bien si ce n'est pas moi qui les fais...
Donc, aujourd'hui vendredi, sacro-saint jour de la pizza, pâte réalisée hier après-midi et mise au réfrigérateur avec un torchon mouillé dessus pour qu'elle ne croûte pas, sur les conseils de mon ex-mari, redevenu boulanger, son premier métier, j'ai essayé la poussée lente de la pâte au réfrigérateur, bingo, je suis convaincue, désormais il y aura toujours un pâton au frais chez moi...
Donc ce matin homme est arrivé avec les oignons coupés en petits dés, d'une part j'ai très mal à la main, d'autre part les oignons ça fait beaucoup pleurer donc quand je peux les faire faire par quelqu'un d'autre, je le fais... 
J'ai donc sorti mon immense saladier du réfrigérateur, prélevé la quantité de pâte nécessaire à la pizza de mon fils et remis le reste de ma pâte au frais, toujours avec son torchon.
Pendant que ma pâte réchauffait, j'ai fait revenir mes oignons dans de l'huile d'olive, et oui je suis méditerranéenne et pour moi l'huile d'olive c'est sacré, une fois qu'ils étaient dorés j'ai rajouté ma sauce tomate, mes aromates etc et j'ai laissé cuire.
Pendant ce temps, j'ai étalé ma pâte plus grande que ma plaque à pizza à trous, une invention géniale, pour pouvoir faire ma "Cheazzy Crust" maison. Lors de ma dernière virée à casino, j'ai acheté un pain de Mozzarella à pizza, pas la boule qui trempe dans l'eau, non la Mozarella plus matûre, en pain, qui fond délicieusement à la cuisson.
J'ai coupé le pain de Mozzarella en tranches d'environ un demi-centimètre d'epaisseur, et chaque tranche en bâtonnets d'un demi-centimètre d'épaisseur également et j'ai positionné mes bâtonnets accollés les uns aux autres tout autour de la pizza. J'ai ensuite rabattu mon surplus de pâte de façon à couvrir le fromage puis j'ai garni le centre de la pizza de sauce tomate, de jambon, de pesto et de Gruyère.
J'ai fait chauffer mon four en chaleur tournante à 220°, j'ai enfourné ma pizza, baissé le four à 180° et go pour 35 minutes de cuisson...
Et voilà, apres démoulage, ma "Cheazzy Crust" maison était prête. Je n'aurais le verdict que ce soir puisque mon fils passera chercher sa pizza vendredicale, néologisme pas très heureux, lors de sa pause cet après-midi et la dégustera ce soir chez lui tranquillement installé dans son canapé avec la vue sur la baie des Anges... D'ailleurs par la faute de mon mari qui je ne sais pas pourquoi ce matin m'a raconté qu'il avait en tête une chanson de Gérard Lenormand depuis la veille et qu'il n'arrivait pas à se la sortir de la tête, vous allez avoir droit à La Mis Baie Des Anges chantée par Dick Rivers, oui, oui, il sévit toujours, un vrai nissart de Nice.







lundi 20 juin 2016

Mon alliance

Vous avez l'habitude de me voir avec de grosses bagues énormes et originales.
Etant mariée, j'ai une alliance.
Pour moi le fait de porter mon alliance constamment n'est pas symbolique.
Je suis mariée, c'est tout, je n'ai pas besoin de l'afficher à mon annulaire gauche. 
Je sors indifféremment avec ou sans bague et dès que je rentre à la maison j'ôte mes bagues et mes bijoux, fantaisies ou pas.
Aujourd'hui, je voulais vous montrer mon alliance car elle est représentative des 10 ans d'union avec mon époux que nous allons fêter le 29 août.
Nous sommes un couple spécial, nous ne vivons pas ensemble mais nous sommes unis pour le meilleur comme pour le pire, depuis ces dernières années je dirais que nous sommes surtout unis dans l'adversité mais nous espérons que l'avenir sera plus rose...
Lorsque nous avons décidé de nous marier, mon mari m'a fait part de son encvie d'avoir comme alliance "Les Anneaux de Saturne" de Pascal Morabito. Ce sont de fines bagues en or enchâssées dans de la résine. Il en avait envie, c'était original, j'ai dit oui...
Le jour du mariage nous n'avions pas nos alliances, la joaillerie Morabito de la Place Vendôme n'a pas été fichue de nous livrer nos anneaux pourtant commandés largement avant, en temps et heure...
J'avais une alliance en diamants et mon mari a mis l'alliance de mon grand-père...
Je peux vous dire que nous l'avions vraiment mauvaise, ça la fout mal de ne pas avoir son alliance pour aller se marier...
Deux mois après, alors que je ne porte mon alliance que lorsque je sors, elle était fendue... Nous avons contacté la joaillerie Morabito qui nous a dit qu'elle allait nous changer cela. 
Pascal Morabito est niçois, son père et son grand-père avaient leur bijouterie rue Longchamps, dans les années 80, il a lancé les pendentifs avec un brillant enchâssé dans de la résine de synthèse encerclée d'or, cela a fait son succès, il a émigré Place Vendôme au côté des grands noms de la joaillerie française.
Monsieur Morabito étant de passage sur Nice, il nous a donné rendez-vous afin que je récupère mon alliance, j'ouvre l'écrin, l'anneau était différent... Comme je lui ai dit, je souhaite avoir la même alliance que mon époux... Gros problème, la collection avait changé, la même ne se faisait plus... Généreusement, c'est de l'humour, il m'a laissé mon alliance fendue et m'a donnée la nouvelle qui était fendue à nouveau au bout de deux mois... Je n'ai pas fait de réclamation, je n'ai pas fait de publicité non plus car les bagues Morabito malgré leur look spécial ne valent rien... Celle de mon mari était si abîmée qu'en 2010 je lui ai fait faire une alliance toute en or pour notre anniversaire de mariage que le bijoutier n'a pas été fichu de nous livrer en temps et en heure. 
Je crois que concernant les alliances, nous sommes victimes d'une malédiction...



dimanche 19 juin 2016

Le clavier est à Kiara, 25, la bourdasse monumentale

Coucou les Chatmis, comment allez-vous?
Je peux vous dire qu'ici ce n'est pas la joie...
Ma bipède et moi avons eu un incident technique, je vous rassure tout de suite, mise à part une grosse frayeur, moi je n'ai rien eu.
Par contre elle, avec sa maladresse légendaire, vous savez la maladresse que les gens mals intentionnés m'attribuent, a eu une coupure sur le nez et entre les sourcils et une petite, mais vraiment toute petite, je dirais même microscopique si je ne voulais pas la vexer, commotion cérébrale...
Je vais vous donner MA VERSION DES FAITS car je sais qu'elle a donné la sienne sur Facebook...
Lundi, elle a ramené un sac de linge de chez le bipède, vous savez qu'il déménage, donc il faut que madame "je laisse des affaires partout" récupèrer ce qui est resté chez le bipède, d'ailleurs à ce propos elle a ramené un tel stock de moules en silicone en tous genres et de toutes formes que Lolo Frerrari en aurait pâli d'envie devant toute cette matière première pour se faire transformer, euh il paraît que ce n'est pas convenable de dire ça, j'ai donc été censurée, je vous en fiche moi de la liberté de la presse et de la liberté d'expression. 
Donc entre autre choses, il y avait un coupon de lin tout neuf. La bipède adore le lin...
Tout de suite la bipède a visualisé la jupe en biais asymétrique, bizarroïde comme elle aime qu'elle allait se faire. Le fameux coupon est donc passé la lave-linge, avis pour les apprenties couturières, toujours laver le lin avant de tailler un vêtement dedans car il peut rétrécir de 15% au lavage...
Bizarrement je l'ai vue rentrer chez nous avec son coupon mouillé, d'habitude elle met le linge au sèche-linge, ensuite je l'ai vue attraper son tissu, le plier en travers, tenter de tirer sur ses bras pour bien le plier, mais ses bras n'etaient pas assez longs et elle n'est pas comme l'inspecteur Gadget, elle n'a pas de Gogo-gadegto-bras, du coup elle a accroché un angle du tissu à l'étendoir puis debout sur le lit elle est arrivée à le plier Comme elle voulait.
C'est là que les mésaventures commencent. Chez nous c'est tout petit, il y a devant la fenêtre de petits meubles à tiroirs, un espace vide d'environ 50 centimètres dans le lequel elle peut se mettre pour étendre, mais comme elle n'est pas plus grande que trois pommes assises, comme cela tire trop sur ses cervicales de tenir ses bras en l'air, elle met un pied sur le bord du lit, il y a le trou de 50 centimètres, les petits meubles et le rebord de la fenêtre, et le second pied sur la fenêtre... 
Pour ceux qui ne sont pas au courant, nous vivons au rez de chaussée et il y a une grille devant la fenêtre pour que nous n'ayons pas de cambrioleurs... 
Donc voilà ma bipède, faisant l'acrobate, faisant des arabesques, des pliés, jetés avec ses jambes, des mouvements désordonnés avec ses bras car son pliage ne lui convenait pas, bref, elle prenait son temps sur MA FENÊTRE, du coup j'ai décidé d'aller voir de plus près ce qui se passait et au besoin de lui donner un coup de patte... Seulement je n'ai pas vu qu'au moment où gracieusement, telle une trapéziste travaillant sans filet, je me lançais dans un saut parfait pour atterrir impeccablement sur ma fenêtre, elle venait de retirer sa jambe du rebord de la dite fenêtre pour se retrouver les deux pieds sur le lit... 
C'est là que nous nous sommes emmêlé les guiboles, elle a vacillé, a voulu se retenir à la fenêtre, la fenêtre a tapé contre je ne sais quoi, sa tête a percuté le montant métallique de la fenêtre puis bim, badaboum, un grand bruit et une pluie de verre brisé se sont produits en même temps...
Sentant venir l'orage, je me suis planquée, la bipède saignait comme un goret qu'on égorge, braillait aussi comme un goret qu'on égorge bien qu'il m'aie semblé entendre des insultes dans ses borborygmes, elle a tout de même réussi à telephoner au bipède qui est venu constater l'ampleur des dégâts et s'occuper d'elle, moi je vous le dis, cet homme là c'est un saint!!!
Le temps qu'il arrive, la source sanguinolente était presque tarie... Lui il a bien regardé, l'a faite désinfecter, lui a mis un premier pansement et trouvant qu'il ne tenait pas assez bien un sparadrap par dessus... Voilà qu'elle nous faisait un remake de Rocky, manquait plus qu'elle se mette à crier "Adrienne" et on y était...
Après avoir soigné la douillette bipède qui était tout de même plutôt sonnée, elle ne parlait presque pas sauf pour me maudire, ça vous donne idée de son état, la bipède quasi muette, c'est l'exploit du siècle... Le grand mal gracieux, vous savez celui dont on dit qu'il est mon frère bipède dit que de toutes façons si elle n'a personne à qui parler, sa mère parle aux murs... Le mâle s'est occupé de réparer les dégâts matériels, premièrement enlever tout le verre qui était sur le lit, je peux vous dire que le carreau du haut a beau ne pas être très grand, ça en fait des morceaux.
Ensuite, il est monté sur MA FENÊTRE, mais bon sang, cette manie qu'ils ont, déjà que je suis obligée de la partager avec les chatons, ils ne vont pas y venir eux aussi, çe n'est pas un squatt, et il a entrepris de sécuriser la fenêtre, vu la maladresse de la bipède il valait mieux, je pense qu'elle doit avoir un lien de parenté avec Pierre Richard, vous savez "Le Grand Blond Avec Une Chaussure Noire",  mais chuuuuuut, ça reste entre nous...
Il a enlevé tous les morceaux de verre qui ne tenaient qu'à un fil, ensuite il a pris du gros scotch marron tout moche et en a mis partout pour que nous ne risquions rien et de l'autre côté du scotch il a mis du papier, inutile de vous dire que c'est provisoire mais il était près de minuit lorsque ma bipède a fait la maladroite...
Donc après cet incident mineur, la vie a été très calme à la maison, elle était groggy, dans le gaz, amorphe et passait beaucoup de temps à somnoler et à se plaindre de violents maux de tête...
Du coup passe mitraillage intempestifs au niveau photo, le nirvâna...
Voilà pour cette semaine somme toutes très banale.
J'espère que tout s'est bien passé pour vous les chatmis et je vous donne rendez-vous dimanche prochain... 





dimanche 12 juin 2016

Le clavier est à Kiara, 24, détraquée, à l'envers...

Hello les chatmis, comment allez-vous cette semaine?
Pour moi, honnêtement, ce n'est pas la papatte...
Je suis ko!!!
Il faut que je vous raconte, d'abord, il y a la bipède, ça y est elle est de nouveau détraquée et elle ne dort presque pas la nuit et tente de se rattraper la journee... Du coup la télé ou la musique marchent une bonne partie de la nuit et moi la nuit j'aime le calme et le silence.
Ensuite, il y a les chatons...
Alors ceux là, je ne vous dis pas... Ils deviennent de plus en plus turbulents et leur heure de prédilection pour faire le bazard c'est entre 23 heures 30 et une heure du matin, rien à faire pour les calmer. 
La bipède gronde, je distribue des coups de pattes, ils s'en moquent royalement.... 

Et puis il y a un truc qui va durer un mois et qui s'appelle l'Euro. 
Je n'ai pas vraiment tout compris mais il y a 22 bipèdes qui courrent derrière un ballon, c'est une grosse baballe et si l'équipe de France marque un but tous les voisins braillent, crient de joie, il y en a même un qui a une corne de brume...
Donc, moi je n'aime pas le bruit mais alors je ne vous dis pas la bipède, ça la tue à moitié et elle râle, elle grommelle, on dirait La Poilue qui grogne...

Vu que la bipède ne dort pas la nuit et qu'elle se rattrape la journée, pas trop je dois dire, mais tout de même trop pour moi, c'est moi qui suis obligée de m'occuper des deux chatons qui sont vraiment très turbulents!!!
J'ai eu une discussion animée avec la bipède, je suis une Duchesse, je ne suis ni une nourrice, ni une cat-sitter, mais là, cette rustre, cette cuistre, cette roturière, m'a alors attrapée à plein bras, elle a enfoui sa tête dans mon bidou, m'a gratifiée d'un déluge de bisous, moi je miaulais, je râlais, mais rien à faire elle ne me lâchait pas, me disait que j'étais sa Soyeuse, sa Duchesse, son amour... Enfin quand elle m'a lâchée, je me suis entièrement lavée car j'étais souillée par un tel assaut!!!
Le vendredi, le bipède mâle, notre "père" ne vient pas manger car il mange du poisson, la bipède dit qu'elle les poissons carrés ou les sardines en boîte ce n'est pas son truc, elle se fait un truc immonde, ça s'appelle du porridge, c'est du lait avec des flocons de je ne sais quoi, c'est gluant, ça ne me tente pas, et bien les deux asticots ont finis les deux pattes dans son assiette, il va falloir que je fasse appel à un précepteur car vraiment nous touchons le fond... 
Enfin, ce vendredi, elle gisait telle une baleine échouée sur son lit, lorsque le bipède est arrivé et nous a apporté des sardines... 
Moi je ne cours pas derrière, je préfère les crevettes, mais vous auriez vu les chatons, ils étaient hystériques et les deux bipèdes gâteux. 
Je ne sais pas si ils sont entrain de sombrer dans le gâtisme ou si vu leur grand âge, ils sont séniles, je cogite là-dessus depuis un moment... 
Comment vous dire que du coup ma vie est épuisante et en plus la météo n'est pas vraiment au rendez-vous pour un mois de juin, cette semaine il a plu presque tous les soirs et du coup lorsqu'il pleut et bien je ne peux pas rester sur ma fenetre, que dans ma grande bonté et mansuétude je partage avec les chatons et en plus je subis aussi des étendages de linge...
Vous en conviendrez avec moi qu'il faut que je mette bon ordre à tout cela car moi j'aime ma vie bien réglée avec tout le monde à ma dévotion.
Voilà les chatmis, ce sera tout pour aujourd'hui. Je vous souhaite une super semaine et je vous donne rendez-vous ici dimanche prochain pour le récit de notre semaine que j'espere douce et calme!!!



























jeudi 9 juin 2016

Ma bague à vernis

J'ai l'habitude de me faire les ongles lorsque je suis au lit. 
Bien sûr, comme je suis souvent maladroite, il arrive que mon flacon de vernis bascule et que j'ai du vernis sur mes draps ou taies d'oreillers et franchement ce n'est pas cool car cela ne part plus...
Une YouTubeuse a vanté les miracles de cette "bague" en plastique mou qui se clipse sur deux doigts et dans la quelle on met son flacon de vernis à ongles.
Après quelques recherches, j'ai trouvé la merveille à 1,58 FPC sur eBay...
Certes je l'ai attendu environ 3 semaines, Chine mon amour tu es trop loin, mais honnêtement cela valait le coup d'attendre car j'ai vu exactement la même bague à vernis à 24,99€ sur Amazon, inutile de vous dire qu'à ce prix là je ne l'aurais pas achetée!!!
Vous pouvez remarquer que j'ai choisi ma bague de couleur rose, vous êtes surprises n'est ce pas???
Du coup, mon vernis étant écaillé, je me suis dit que j'allais faire le grand test!!!
J'ai soigneusement enlevé mon vieux vernis, le bleu océan de la MLB By Sarah Lavoine dont je suis raide dingue, merci les trocs comme ça j'en ai un second flacon, là grand dilemme, par quel vernis j'allais le remplacer... 
J'ai inspecté mes 4 MLB pleines de vernis et je me suis décidée pour un vernis glitter bleu OPI "I sea you wear OPI", j'ai d'abord appliqué mon OPI Glitter Off, car sinon bonjour la galère pour retirer ce genre de vernis, puis il m'a fallu tout de même trois couches de vernis pour que le résultat me plaise. Ensuite une couche de Sèche Dry de Sally Hansen puis j'ai rangé mes vernis et ma précieuse bague magique dans une de mes boîtes dédiées à cet usage.
Mon verdict est que cette bague est pour moi miraculeuse, pour une fois mon vernis est presque bien appliqué, pour une fois je n'ai pas rattrapé mon flacon au vol et que l'application a été plus rapide et m'a évitée mes traditionnelles acrobaties pour bloquer mon flacon. 





lundi 6 juin 2016

Les Garlic Knots de Lola

En ce moment je suis branchée pains...
L'autre nuit, lors d'une mes nombreuses insomnies, je surfais sur le net et je ne sais trop par quel biais je me suis retrouvée sur un site de recettes américaines... 
Qu'à cela ne tienne, je suis allée voir ce que mangent nos voisins outre-Atlantique. 
Je dois dire que j'ai trouvé tout un tas de recettes qui me font de l'oeil et que je testerai à l'occasion. Oui, je suis comme ça, quand je trouve une recette qui m'inspire il ne s'écoule pas beaucoup de temps avant que je la réalise...
Trouvée dans la nuit et réalisée l'après-midi même... Il faut dire que cela s'y prêtait par rapport au menu que j'avais décidé de faire.
Je vais tout d'abord vous expliquer ce que sont les "Garlic Knots" en traduction littérale "Noeuds à l'ail".
Ce sont de minces bandes de pâte à pain que l'on noue, que l'on fait cuire et qu'ensuite on enduit d'une marinade d'ail, d'huile d'olive, de parmesan et d'un condiment de son choix, herbes aromatiques ou épices, pour moi ça a été du basilic. En règle générale, il y en a de grands plats pour le 4 Juillet, date à laquelle les américains fêtent leur indépendance, les pizzerias en vendent aussi dans des cornets comme des marrons...
Donc comme j'avais prévu de faire des pizzas maisons, j'ai fait plus de pâte que nécessaire afin de réaliser ma nouvelle envie culinaire.

Donc une fois qu'on a fait une pâte à pain ou qu'on en a acheté une toute faite, il n'y a pas de honte à ça, on coupe des bandes plus ou moins longues selon la taille des garlics knots que l'on veut réaliser, on prend la bande, on fait un noeud, on pose sur la plaque de cuisson et on enfourne entre 20 et 40 minutes en fonction de la grosseur de vos knots.
Durant la cuisson on met dans son blender de l'ail et de l'huile d'olive ainsi que l'herbe aromatique ou les épices de votre choix, basilic, estragon, ciboulette, persil, Chili et on mixe jusqu'à ce que l'ail, l'huile et l'aromate ou l'épice de votre choix forment une émulsion parfaite. On met l'emulsion dans un saladier, on y ajoute du parmesan finement râpé et on mélange soigneusement.
Dès que les knots sont cuits on les jette dans le saladier et on les tourne avec des couverts à salade afin qu'ils s'imprègnent de la marinade. J'ai longuement touillé afin que mes knots soient bien imbibés de la préparation, ensuite je les ai mis sur une grille avec un Sopalin dessous pour qu'ils s'égouttent et qu'ils refroidissent.
Une fois froids ils sont prêts à être dégustés. Je dois dire que j'ai trouvé cela excellent, que j'en referai et qu'en fonction de la taille de vos knots vous pouvez en faire de petits amuse-bouches, des croûtons pour la soupe ou la salade, de minis pains si vous faites une multitude de pains différents...